Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

          bonial – horaires et promos – moins de co2

11 juin 2007 1 11 /06 /juin /2007 20:42

Partager cet article

Repost 0
Published by Soph'
commenter cet article

commentaires

Soph' 14/06/2007 20:38

J'ai supprimé l'ensemble des coms relatifs à ce strip, et pour une raison que vous comprendrez en lisant l'article ci-joint,  je vous demande de cesser  de poster des coms ici , et de ne pas répondre à celui qui tenterait de relancer la polémique. Merci Soph' LE TROLL Sur les réseaux informatiques, notamment Internet et Usenet, on utilise le terme troll pour désigner une personne, ou un groupe de personnes, participant à un espace de discussion (de type forum), qui cherche à détourner insidieusement le sujet d'une discussion pour générer des conflits en incitant à la polémique et en provoquant les autres participants. Par métonymie, on parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou étant excessivement provocateur, sans chercher à être constructif, ou auquel on ne veut pas répondre et que l'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Objectifs d'un troll Les objectifs d'un troll peuvent être multiples et variés, allant du simple jeu à la volonté d'imposer ses idées, d'amusement pur et simple, ou même à la tentative de détruire l'intérêt d'un forum, ou d'une discussion visée par ses actions, par censure... Déroulement On dit qu'une discussion s'enflamme lorsque les échanges se multiplient entre les participants et que le ton monte. L'origine du conflit - si conflit il y a - n'est pas forcément un troll ou tout du moins, n'est pas forcément un troll « volontaire ». On ne parle de troll que lorsqu'on pense avoir décelé une volonté de polémiquer allant au-delà de la volonté d'avancer dans une discussion. Les méthodes d'action du troll vont de la simple insulte au flood, en passant par diverses démarches, telles que :     * ne jamais être d'accord sur n'importe quel type de sujet ;     * allusion à un débat voisin, mais hautement polémique (par exemple, allusion au conflit israélo-palestinien dans un débat sur la politique égyptienne) ;     * détournements du fond du débat (détourner le fond d'un message en interprétant le sens original) ;     * attaques sur la forme ;     * insultes visant un groupe de personnes (nationalité, religion, opinion politique, etc.) et permettant de déclencher de nouvelles interventions ;     * accusations incessantes de procès d'intention ou d'attaques personnelles de la part des autres participants, etc.     * moquerie fraternelle et private joke. Le sujet « part en troll » si des participants au débat « tombent dans le piège » tendu par le troll et se lancent dans une discussion stérile loin du sujet initial. On a tendance à dire que l'unique solution se trouve dans la phrase « Don't feed the Troll », en français « Ne nourrissez pas le troll », c'est-à-dire, ignorez le troll ou ne pas lui donner matière à polémiquer. Le troll change souvent d'état. Ici, victime incomprise, là, sympathique bonhomme cherchant du soutien, là encore, agressif et provocateur. Il est toujours pugnace, et n'abandonne jamais le débat, à moins que celui-ci ne naisse tout simplement pas. Ainsi, un troll ignoré tentera à plusieurs reprises d'enflammer le débat. En général, si la discussion s'envenime suffisamment, et que les arguments viennent à manquer, le troll ou l'un de ceux qui le nourrissent finissent par atteindre le point Godwin. (Source : Wikipédia)